Le blog

L’importance de l’étirement

Etirement

Petit post sur les idées reçues sur les étirements. (je m’étire pas car il paraît que … patatipatata)
Donc voici ce que plus de 90% des études scientifiques pratiques et théoriques s’accordent à dire.

-Avant l’entraînement pas d’étirement passif, mais des étirements actifs sont conseillés ou mobilisations articulaires sur grandes amplitudes en tensions continues (contrôlées).

-Après l’entraînement : étirement passif.

Oui mais on m’a dit que plus je suis souple moins j’aurais le muscle rigide et moins je serais explosif, oui c’est en partie vrai en théorie mais seulement en théorie car en pratique les tendons et groupe musculaire ont besoin d’élasticité pour emmagasiner et renvoyer l’énergie (comme pour des effort pliométriques) regardez un chat ou un gymnaste ils sont souples et sont ils peu explosifs ?

ce qui fera la différence sur les performances c’est la manière et la méthode de s’étirer.

Etirez-vous peu importe si ça vous gonfle, les blessures qui résultent la plupart du temps du au manque d’étirement vous gonfleront bien plus croyez moi !

Les guerriers spartiates l’avaient déjà bien compris avec leur entraînement.

Pour plus d’informations et détails (durée, fréquence, méthode en fonction du sport), n’hésitez pas à me demander conseil à la salle.

A bientôt.

Pierre-Alexandre

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *